Pantalonons un peu – Fashion Style

C’est donc parti pour ce challenge magazine, et aussi pour le curvy year of sewing, avec un pantalon. Sur ce sujet, j’étais un peu resté sur l’échec de mon safran (ou du moins sur la réalisation qu’une version vraiment portable me demanderai pas mal de travail, et donc l’attente de sa sortie pdf pour partir sur de meilleures bases) et je suis donc parti sur quelque chose de plus simple.

Enfin, simple… Allez trouver un modèle de pantalon Fashion Style qui ne demande pas d’élasticité ! J’ai du parcourir mes 12 mois de magazines pour trouver quelque chose qui aille. Je soupçonne d’ailleurs ce magazine de réclamer de l’élasticité sur des patrons qui pourraient s’en passer… Mais pour une première tentative de pantalon, je voulais mettre toutes les chances vraiment de mon côté donc j’ai été sage. J’ai choisi le modèle 15 du mag 05/2017 et jai fait une toile.

Sponsorisée Ikea, la toile. Il faut vraiment que j’y retourne pour racheter de cette toile basique, elle est peu chère (3€/m je crois?) et géniale pour faire des essais en couture. Je pense qu’elle doit aussi pouvoir être sympa pour un vrai vêtement… Faudra voir ! Pour l’instant j’apprécie surtout qu’il soit facile d’écrire dessus.

Malgré cette toile, je n’ai pas réussi à complètement corriger un ou deux problèmes, dont la taille trop large. J’avais pourtant fait quelques modifications pour essayer de gérer ça, mais ça n’a pas été assez. Du coup j’ai du retoucher le produit fini… mais pas grave, c’est ça aussi, la couture!

Au final, un pantalon imparfait… Mais complètement mettable quand même je pense, il faut juste que je trouve avec quoi ! Je n’ai encore jamais eu de pantalon avec une taille aussi haute, donc il me faudra un temps d’adaptation. En tout cas, ça me fait une option plus élégante que mes jeans quand je suis chez des clients, et plus pratique que les jupes (oui parce que les archives en jupes… ça peut vite être difficile hein).

(dinosaures 4ever)

Patron: Fashion Style 05/2017, patron 15

Modifications: Taille resserée, languettes omises (mais coupées, je les rajouterai surement un jour)

A refaire: Probablement pas, même si c’est un chouette pantalon. J’ai pas mal d’autres patrons que j’aimerai aussi tester!

Advertisements

Janvier repos

Ce mois ci, ca a été un peu de toiles, un peu de réparation, et beaucoup de repos.

Commençons par les toiles: une chemise (Fashion Style ou Ottobre, j’ai oublié) et un pantalon (Fashion Style), tous deux tirés de magazines. La chemise étant un modèle homme, il a fallu pas mal jouer entre les tailles pour avoir un résultat acceptable. La toile a aussi permis de confirmer que j’ai des épaules / bras bizarrement fichus. Comme pour le blouson Gabriel de chez Machine il y a quelques mois, il m’a fallu quelques modifications à l’emmanchure (les même, en fait). Je prends note et je pense qu’à l’avenir je me rapporterai à ce patron pour ne pas avoir de problème.

Pour le pantalon pas de problème a priori, et j’ai commencé à couper dans le tissu final… Et puis une grosse attaque de fatigue. Je suis en train de changer les dosages d’un de mes médicaments, ce qui doit jouer je pense. J’espère pouvoir réaliser ce pantalon en février, même si c’est moins urgent maintenant.

Pourquoi moins urgent ? Parce que j’ai commencé à réparer mes jeans. Comme pas mal de personnes un peu rondes, mes jeans s’usent assez vite entre les cuisses, et ça finit par faire des courants d’air. J’avais depuis un moment envie d’essayer la broderie sashiko pour les réparations, c’est maintenant chose faite !

On verra si ça tient dans le temps, mais ça a été très rapide à faire et assez fun. Et surtout j’apprécie de prolonger la vie de jeans confortables, voire de pouvoir en ressusciter certains que j’avais dû laisser de côté.

Bref, une mois de janvier assez calme, avec des préparatifs et des réparations uniquement. Mais ce sont des choses importantes aussi et qui méritent un peu de temps. Et puis a côté de ça jai fini une bd et commencé les préparatifs pour la prochaine, je me suis mis à faire plus la cuisine… Et je me suis beaucoup reposé. Un joli janvier, même si je n’ai pas grand chose à montrer.

PS: quelqu’un sait quand sort le prochain Fashion Style ? Il devrait être disponible puisque le dernier est sorti fin novembre mais impossible de le trouver… J’espère qu’il n’a pas été arrêté sans prévenir…

Objectifs 2018

Allez je fais comme tout le monde hein 😁

Objectif couture:

  • Deux challenges cette année, mais conpatibles. Le #defimagazinecouture2018 pour enfin utiliser mes magazines (deux réalisations l’année dernière tout de même, plus une toile fin décembre, je peux faire mieux !!) et le #curvyyearofsewing qui ressemble un peu au challenge garde robe, en version allégé (deux mois pour chaque vêtement, mais l’ordre est imposé)
  • Continuer mon projet grande taille. D’ailleurs, je prends toujours les suggestions de marques francophones (ou qui proposent des instructions en français) 😉
  • Coudre au masculin, mais pour moi. Parce que même si ça a été une joie et une libération de coudre de jolies robes et chemisiers et que je veux continuer, ça n’est pas toujours “moi” de les porter. Je suis queer, de plus  d’une manière, et j’aime qu’on ne puisse pas toujours deviner mon genre d’un seul coup d’œil. Pour l’instant mes tenues plus masculines sont toutes du prêt à porter, mais en 2018 ça va changer !
  • Utiliser mon stock tissu, et faire des toiles histoire d’avoir moins peur de couper dans mes jolies tissus (surtout que définitivement, j’ai presque systématiquement besoin d’ajustement au épaules)

Objectif art:

  • Continuer mes bd. J’ai un webcomic (en anglais) sur lequel j’essaye de travailler toutes les semaines. On va essayer de tenir ce rythme toute l’année ! 
  • Dans cette lignée, animer mon patreon et proposer des bonus qui donnent envie de me soutenir
  • Continuer de créer des designs sur spoonflower. Pour l’instant c’est  surtout à base de dinosaures… Et on va pas se mentir, ça risque de le rester 😂 j’aime ce que j’aime, et même si je ne fais pas fortune, j’ai quand même des ventes de temps en temps !
  • Prendre du temps pour mes autres hobby, et tenter d’utiliser toutes ces fournitures qui trainent. 

Projet budget

  • Economiser pour une surjeteuse. Ce n’est pas une priorité, mais à force de mettre quelques pièces et billets de côté, on y arrivera (et bon, ça sera chouette parce que ma machine aime moyen le jersey) 
  • Supporter des gens sur patreon. Je me donne un budget de 10 euros par mois au total. Aider des créateurs cest importants ! 
  • Donner à des associations. Je me suis fixé un budget minimum pour l’année. C’est dur pour moi de donner de mon temps, mais il y a des combats qui me tiennent à cœur. 2018 sera une année d’action, à ma petite mesure ! 

Objectifs quotidiens

  • Ranger. Ranger. Apprendre à ranger. Il va etre dur celui la, mais je sais que ça en vaudra le coup !
  • Cuisiner de nouvelles recettes. Je commence à avoir un joli petit répertoire de recettes faciles et sympa et (généralement) équilibrées, je veux l’étendre encore !
  • Plus de compliments et générosité autour de moi, moins de negativité envers moi même. Le monde est un endroit trop cruel pour que j’en rajoute une couche. 2018 sera une année hopepunk ! 

On verra ce qu’il en sera au cours de l’année, mais je pense que ce sont tous des objectifs réalisables ! Et puis ils peuvent se résumer à être ouvertement qui je suis, me faire plaisir, et répandre un peu de joie autour de moi… Ça me plaît ! 

Décembre: comfort pastel-datura, deer and doe

Et voila décembre, dernier mois de l’année, dernière partie du challenge garde robe lancé par Clo ! Je fini ce challenge en mode moitié paresse moitié pratique, avec une toile portable de Datura qui vient rejoindre ma toile de Goji pour former un ensemble pyjama. 

Je crois que Datura est LE modèle de Deer and Doe sur lequel j’ai le plus flashé en découvrant la marque, pourtant je ne l’ai acheté que lors du dernier Black Friday. Au début le niveau de difficulté annoncé m’a fait peur je crois, et ensuite je me suis dit que je pouvais sûrement hacker ça à partir d’un patron déjà acheté (je pense par exemple au Springfield). Je n’ai jamais franchi le pas de ce hack, et puis maintenant que DD propose sa gamme pdf, je voulais tester si les ancien modèles marchaient bien en grande taille… (l’excuse est faible, j’assume !)

Dans sa version la plus basique, sans découpe ni col, Datura est en fait incroyablement simple et rapide a coudre. Le patron comporte quatre pièces, il faut juste savoir gérer des pinces et poser du biais (ce que je ferai… Un jour). L’empiecement est doublé, mais la méthode pour gérer ça est expliquée clairement avec des schémas.

Bref, pas problème rencontré sur ce projet. Ma seule modification a été de laisser le dos complètement ouvert (mode maxi comfort pour un pyjama) mais j’ai testé la fermeture avec des épingles, et je pense que la prochaine fois je rajouterai quelques centimètres au hanches, juste pour être tranquille. 

Modèle : Datura, Deer and Doe, taille 52

Modifications: dos laissé ouvert, pas de col (la prochaine fois, je tournerai peut etre un peu les pinces, elles pointent un eu haut sur moi) 

A refaire: oui, il faut juste que je réfléchisse au tissu !

Et un petit bilan de ce projet: j’ai adoré participer à ce challenge qui m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, de tester de nouvelles techniques et de me dépasser ! Ça va me manquer un peu en 2018 je pense ! 

Mais bon, je veux essayer de me lancer sur un autre challenge, proposé par Yvonneviolette qui a lancé l’idée de coudre chaque mois un modèle tiré d’un magazine, histoire d’enfin les rentabiliser un peu 😋 le tag suggéré est #defimagazinecouture2018 et je pense qu’il y a moyen de bien s’amuser ! 

Bilan 2017

Cette année 2017 aura été pour le moins chargée, autant en couture que pour le reste. Pour le monde, ça aura été une année assez cruelle, avec des drames humanitaires, des scandales, et un sale arrière gout de l’entre deux guerres qui ne laisse pas espérer le meilleur pour 2018. 

Pour moi, ça aura été une année très chargée et pleine de changement. Au boulot j’ai commencé à pas mal bouger car la mission longue sur laquelle j’étais a été arrêtée brutalement, et parfois le vendredi je ne sais pas où je serai le lundi (pour mieux gérer ça et avoir  plus de temps hobbies, je viens de passer en 80%…encore un changement !). A la maison, madame photographe-en-titre est arrivé fin janvier, et ça aussi ça a bouleversé pas mal de choses (en bien, mais ça reste du changement !). Et puis bien sûr, en couture, il y a eu le challenge Garde Robe Capsule de Clo.

Honnêtement, en janvier dernier, je m’attendais à tenir grand max jusque juin-juillet. Mais nous voilà en décembre, et j’ai réussi ce challenge ! Mieux encore, j’ai découvert de nouveaux blogs, de nouvelles personnes. J’ai beaucoup appris en couture, et un peu aussi sur moi-même. Certains mois je me suis dépassé et j’ai affronté mes peurs et mes limites, d’autres j’ai fait preuve d’une flemme monumentale. Il y a eu des ratés (safran puis sa transformation en salopette) mais surtout il y a eu de grandes réussites que je porte très souvent. Ça m’a aussi permis de réfléchir aux couleurs que je porte vraiment, et de rationaliser mes achats tissus. Et puis en dehors de ce challenge, j’ai aussi eu l’opportunité de participer au test d’une collection de Chez Machine ! 

Bref, à l’issue de 2017, je suis crevé mais j’ai plutôt aimé cette année (tant que je ne regarde pas les infos).

Et pour 2018 alors ? Je voudrai vraiment me remettre à mon Projet Grande Taille et continuer de tester les marques qui proposent ma taille. J’ai laissé ça un peu de côté par manque de temps, d’énergie et de moyens, mais ça me tient quand même à coeur ! Je voudrai aussi continuer à travailler avec la gamme de couleurs que je me suis découvert, à base de noir, blanc, rouge et touches de jaune (ce que je n’ai presque pas dans ma réserve de tissu… Il va falloir que je trouve quoi faire de tous ces imprimés trop jolis mais pas mon style…). Et si je peux, j’aimerai trouver un autre challenge auquel participer, ou bien trouver un défi à me lancer moi-même.

2018, je ne sais pas ce que tu nous réserves et j’ai un peu peur de toi, mais je compte bien ne pas lâcher prise maintenant ! 

Novembre, des vitamines dans le coeur- Magnésium, Ivanne S. 

Un manteau. J’ai cousu un manteau.

On a tous et toutes ce truc énorme dans notre hobby qui nous parait hyper complexe et hors de portée. En moyenne j’en ai quinze mille pour chaque hobby et en couture, l’un d’eux était le manteau.

 Je m’en faisais une montagne, je l’ai soigneusement planifié pour décembre dans le challenge, parce que je ne croyais sérieusement pas tenir jusque là (les bonnes résolutions, on connait hein).

Je n’avais pas de patron en tête à ce moment là, ni même d’envie particulière. Pour tout vous dire, ça fait un long moment maintenant que je vis sans manteau, en partie grace à un sweat doudou tout chaud et une ou deux capes/ponchos par dessus. Mais mon sweat a commencé a se faire vieux er plein de trous, et j’ai plutôt bien tenu sur le challenge. Il était temps de commencer a réfléchir patron de manteau quand est sorti Magnésium.

Coup de foudre immédiat, j’ai acheté le pack patron+complément le jour de la sortie. En fait, ce qui m’a plu énormément, c’est ce côté totale customisation que propose le patron. Pouvoir choisir la longueur, les poches, le type de dos, la fermeture, le col… L’occasion de me construire un manteau de rêve, surtout que je savais que je risquais de ne pas en refaire un tout les jours !

Mon choix s’est porté sur le combo suivant: longueur moyenne, pli dans le dos, poche passepoilées (du pack add-on), col officier (du pack add-on) et pattes au manches et épaules (pack add-on aussi, on rentabilise). En fait, face a tant d’options, j’ai du gribouiller un croquis pour me faire une idée. Pour la doublure, une jolie viscose de mon stock et pour le tissu principal, un lainage mélangé noir (mon premier achat tissu depuis Aout,je deviens raisonnable presque)

Dans l’idée, je voulais faire mon manteau en décembre, mais j’avais peur de manquer de temps. J’ai soigneusement coupé mon tissu début novembre… Paniqué devant la longueur des instructions détaillées… Et laissé traîner ça un moment. Jusqu’à ce qu’on me rappelle que je n’avais rien de prévu pour novembre du coup, et aussi que ça serait bien de me lancer sur ce manteau qui encombre le salon. Et finalement, ça n’a pas pris si longtemps. J’avais peur d’y passer des week-ends entier, mais en y travaillant un peu le soir et un peu les dimanches, mon manteau a pris vie.

Bref, assez de 3615Mavie, on est la pour la couture. Magnésium, comme je l’ai dit, propose de nombreuses options, ce qui est chouette. Le pdf contient aussi deux fichiers d’instructions, le premier très détaillé, le second un peu moins, et ça jai adoré. On le saura, je ne suis pas toujours très branché détails, et puis les murs de textes j’ai du mal. Les instructions simplifiées restent tout de même très détaillées, parfaites pour se lancer, mais considèrent qu’on sait déjà un peu coudre, ce qui est mon cas.

Sur le patron lui même, je n’ai eu aucun problème. J’ai adoré coudre ce manteau. Tout s’est fait très simplement, et je dois dire que j’adore absolument la manière dont les ourlets sont gérés, super pour la feignasse d’ourlet que je suis !

Après, ce manteau est un premier essai et ça se voit quand même. J’ai mal géré le placement des poches (ma faute), et il y a un peu trop de tissu dans le dos (à retoucher sur le prochain que je ferai, et le tissu n’était peut être pas idéal pour le pli dans le dos). Je pense aussi que des manches plus larges ne feraient pas de mal, j’ai des bras de camionneur et ça a du mal a passer avec un sweat en dessous. Toile donc, mais toile hyperportable qui me donne envie d’autres Magnésium, par exemple un manteau plus léger pour la mi-saison. 

Patron: Magnésium femme, Ivanne S, taille 50

Modification : des options du pack supplément 

A refaire: oui, mais pas tout de suite car je n’ai pas besoin de manteaux. 

Ps: désolé pour le retard, photographe-en-titre avait la grippe. Et le manteau aura un jour des boutons, quand ma tendinite me fichera la paix… 

Octobre- mode feignasse, Trop top

Des fois, l’envie de coudre et la flemme se font face… Et la flemme l’emporte.

Ce post est l’histoire de trois Trop Top mal finis, et je m’en fous. Ils n’ont pas d’ourlet parce je déteste faire des ourlet sur des tissus stretch. Ou des ourlets tout court en fait, comme en témoigne les deux jupes cercles qui pendent depuis des mois sur Georgette, mon mannequin.

Ce mois d’octobre a été chargé (encore un) et j’ai dépensé plus d’énergie couturesque à préparer mon projet de novembre (un manteau magnesium, lui aussi de Ivanne S.) qu’à me demander ce que j’allais faire en octobre. Un peu au dernier moment je me suis souvenu que j’avais il y a un moment coupé de quoi me faire plusieurs Trop Top, et c’était parfait pour la catégorie haut jersey.

Pas grand chose a dire sur ces hauts. Cest un modèle très simple et rapide a coudre, avec juste trois pièces. Parfait quand on a juste un peu de temps le soir !

Niveau tombé, j’aime leur amplitude. Je ne suis jamais trop à l’aise dans les haut serrés (même si j’essaie de m’y mettre avec mon nettie) et le Trop Top est super pour ça. L’amplitude peut être “trop” pour certaines cela dit: une amie à qui j’avais prêté un de ces hauts m’a dit qu’elle le trouvait vraiment trop lâche, surtout à l’encolure. Moi je n’ai pas de problème, mais je le signale au cas où.

Le résultat, présenté par Georgette parce qu’on n’a pas eu le temps d’organiser une “vraie” scéance photo:

Patron : Trop Top – Ivanne S., taille 50-52 aux hanches

Modifications : non

A refaire : Déjà refait plusieurs fois, et il le sera probablement encore dans le futur. J’ai toujours besoin de haut “neutres” et j’aimerai tenter les autres versions