c’est le printemps – Hoya, Deer and Doe

Noël en mars, vous connaissez ? Franchement c’est l’effet que m’a fait la sortie de la nouvelle collection Deer & Doe. Les pdf, je m’y attendais, comme je pense toutes les personnes qui avaient reçu le sondage de DD il y a quelques temps. Non, pour moi, la vraie surprise, c’est l’agrandissement de la gamme de tailles. Moi qui venait juste de renoncer à cette marque que j’aime beaucoup, voilà que désormais je peux tenter de coudre leurs modèles sans passer des heures a les agrandir !

Les grandes tailles de D&D n’étant disponible qu’en pdf (je pense pour que tout continue de tenir sur un seul feuillet en version papier) c’est donc sous ce format que j’ai acheté le patron. Pas de soucis particuliers lors de l’assemblage, j’aime bien le fait que l’on ai le choix entre découper ou assembler façon tuile, je pense que tout le monde peut y trouver son compte. En ce qui me concerne j’ai choisi la première solution, et ensuite j’ai découpé le patron en taille 52, qui est désormais la plus grande proposée par la marque et qui correspond à peu près à mes mensurations.

Je n’ai pas vraiment rencontré de problèmes en terme de couture sur cette blouse. Ma seule remarque sera que j’ai vu des gens sur IG se demander pourquoi il n’était pas proposé de faire des coutures anglaises, et je me pose aussi la question. Ce modèle demande un tissu assez fin et fluide pour avoir un joli tombé, j’aurai cru que c’était le genre de situation qui pouvait tout particulièrement appeler des coutures anglaises. Après, pas sûr que j’en aurai fait de toute façon… c’est un truc que je n’ai encore jamais tenté. Il faut croire que ça me fait un peu peur… il va donc falloir que je me force à oser.

Si vous êtes sur Instagram, vous aurez surement aussi remarqué que plusieurs personnes ont eu du mal avec le décolleté très (trop!) plongeant, et je rejoins hélas leur rang. En l’état, la blouse n’aurai juste pas été compatible pour le boulot… ni pour le reste de ma vie d’ailleurs. J’ai donc corrigé ça à l’arrache, avec quelques points presque invisibles pour que tout reste fermé à un niveau qui me convienne. Entre temps, Deer and Doe a proposé sur le blog un tutorial pour diminuer cette profondeur et comme ça a l’air plus clean que ma façon de faire, je pense que je tenterai la prochaine fois (sur la photos les points se voient peu, mais je trouve qu’en vrai ils ressortent un peu selon la lumière)

Car prochaine fois il y aura, c’est certain! J’ai aimé coudre cette blouse (malgré une ou deux erreurs de ma part, comme me tromper en assemblant les pièces de l’avant et devoir tout défaire… deux fois). J’aime aussi la doublure sur l’avant qui permet de jouer sur la transparence (mon tissu principal est très fin, vu de devant ça passe pour le boulot, vu de derrière on peut deviner le soutien gorge s’il est sombre, et j’aime assez, à ma grande surprise). La doublure permet aussi d’avoir un col contrastant, et je trouve que ce contraste fait tout le charme de ce modèle. Aucune des version unies que j’ai vu ne m’a tapé dans l’oeil, mais j’ai adoré toutes les versions avec col d’une autre couleur!

Récapitulatif:

Patron: Blouse Hoya, Deer and Doe T52

Modification: diminution de la profondeur de décolleté

A refaire: définitivement. Goji, le short/jupe de la nouvelle collection est aussi sur ma liste!

Advertisements

15 thoughts on “c’est le printemps – Hoya, Deer and Doe

    • c’est un chouette modèle quand on veut coudre quelque chose de rapide j’ai trouvé… 😉 il faut juste faire attention à ce décolleté très ouvert

      Like

  1. Jolie réalisation !
    Ce patron me fait de l’œil aussi même si le décollté me laisse un peu sceptique (c’est le genre de truc qui passe quand on a peu de poitrine), mais c’est bien si Deer&Doe a pensé à faire un tuto pour le corriger.

    Like

    • oui, j’ai l’impression que le “type” de Deer and Doe est plutôt la forme “poire”, avec un buste relativement fin et des hanches plus généreuses. Je pense que c’est pour ça que ça ne les a pas choqué… mais avec toutes les remarques sur instagram, elles ne pouvaient pas ne pas faire un tutorial je pense (après, il est probables qu’elles aient prévu ce tuto depuis le début)
      Après, je trouve que ça reste un modèle sympa et comme je manque de haut un peu élégants pour le boulot, je vais surement m’en coudre quelques uns.

      Like

  2. Elle te va super bien et on ne dirait jamais que c’est un 52 ! Je suis aussi en train de coudre Hoya mais en rouge! Par contre, je n’avais pas envie de me lancer dans les grandes manoeuvres vendredi soir et il faudra un débardeur en dessous!

    Like

    • je suis bati en grand modèle 😉 et je pense aussi qu’avoir des vêtements qui “vont” bien fait que la taille se remarque moins…
      En rouge ça doit être sympa, j’ai hate de voir ça! 😀

      Like

  3. Doucement tu y arrives à les trouver ces jolis patrons en taille qui te conviennent ! Cette hoya est parfaite et ton cannelle (je le trouve addictif : une 6ème version est en cours…) est très sympa et je confirme : les manches sont étroites pour une version hiver !

    Like

  4. Une vraie réussite! Je me demande comment je suis passée à côté de cette publication au moment de sa sortie! J’apprécie beaucoup le tissu et je ne peux que t’encourager sur la couture anglaise : une fois tenté, c’est si propre qu’on en veut partout 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s