février: Safran, Deer and Doe

Il y a visiblement un côté très flippant à coudre des pantalons, et je pensais au debut que c’était un aspect technique. C’est vrai qu’un pantalon, surtout un jean, nécessite certaines techniques qui peuvent impressionner lorsqu’on n’a pas encore beaucoup cousu. Mais après mon expérience Safran, je me rends compte que le plus dur dans cette histoire c’est peut être plutôt les ajustements. Et alors, autant la partie technique couture pure ne s’est pas trop mal passée, autant je sens que tout reste à faire sur les ajustements.

Pour le contexte, j’ai de mauvaises expériences avec le prêt à porter au niveau des pantalons. ça fait un bail que je n’y ai pas trouvé un jean qui m’aille, sauf à regarder au rayon homme… et à ne pas être trop difficile sur le tombé. En gros, les jeans, si mes hanches et mon derrière passent, ça va être trop grand à la taille (et probablement trop long aussi). Bref, quand j’ai un jean qui me va, souvent je n’ai que lui, et je le porte jusqu’à ce qu’il rende l’âme. Je sais que ça n’est pas le cas de tout le monde, et je sais que je suis donc plus “relax” que certaines sur le tombé de mes pantalons.

D’ailleurs, à y réfléchir, un des trucs qui m’a vraiment “lancé” en couture, c’est le pantalon Moji de Seamwork. J’en ai fait deux l’été passé, et si le premier, un peu court, attend le retour des beaux jours, l’autre est devenu ZE pantalon de ma vie quotidienne, porté presque tous les jours (c’est simple, à part ces deux là, je n’ai aucun pantalon maintenant…)

Bref, parlonscouture. J’ai trouvé les instructions du livret très claires, comme douvent chez Deer and Doe, et tout cest bien passé,  même la braguette. Je m’en suis fait tout un monde de cette braguette, je vous jure! J’ai généralement du mal avec les fermetures éclair, donc la braguette hein… mais en fait, ça s’est fait très simplement! J’ai juste pris quelques minutes à comprendre les instructions du livret (les illustrations aident bien), et ensuite tout est allé tout seul, un vrai bonheur.


Comme toujours, j’ai dû agrandir le patron. Cette fois, j’ai testé une nouvelle méthode: j’ai traité les pièces du patrons comme si elles n’avaient pas de marges de couture, et j’ai rajouté 1.5cm à ça. Pas super précis comme méthode, pas super pro non plus, mais je voulais tester si je pouvais trouver une méthode plus simple et rapide. Pas super convaincue par le résultat final, disons le bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, et donc, comment il me va ce pantalon? Ben il me va… pas super bien, soyons très honnête. Comme toujours, je me retrouve avec un truc trop grand et je ne comprends pas pourquoi parce que je n’agrandis que de ce qu’il faut, et je reprends mes mesures avant chaque projet, surtout pour du DD où le problème est récurrent. Du coup, maintenant que j’ai pris les photos pour le blog, je vais m’amuser à défaire la ceinture, et tenter de la modifier pour qu’elle m’aille, puis je modifierai le pantalon à la taille (j’ai de toute façon une taille au moins de différence entre mes hanches et ma taille), et ensuite on verra. Et même comme ça, j’ai un peu porté ce pantalon, ne serait-ce que par fierté d’être arrivé au bout d’un projet qui m’avait tant fait peur!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais j’avoue être fatiguée de mes ratés chaque fois que j’agrandis un patron… je pense que je vais laisser Deer and Doe de côté pour un moment, même si j’adore vraiment leur patrons qui ont joué ungrand rôle dans mon envie initiale de couture. Grâce à mon coup de gueule il y a quelques temps, on m’a conseillé plusieurs marques qui, elles, vont jusqu’à ma taille, et puis j’ai ce numéro hs de la maison victor spécial grande taille ainsi qu’un ou deux autres magazines… ça me fait un peu mal de devoir renoncer à certains patrons, mais j’ai déjà pas mal à gérer dans ma vie en ce moment et si je veux que coudre reste un plaisir, mieux vaut eviter led prises de tête.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Advertisements

19 thoughts on “février: Safran, Deer and Doe

  1. Il est vrai que quand les deconvenues s’enchainent c’est decourageant. J’ai failli laisser tomber la couture à cause des echecs et c’est le patron du trop top femme d’Ivanne Soufflet qui m’a remotivé. Avec la maison victor je n’ai que des reussites avec zero modification des patrons pour mon plus grand bonheur.
    Bon courage

    Like

  2. Il est quand même pas mal ton Safran ! Moi aussi c’est mon projet de février mais il n’est pas tout à fait fini. Moi j’ai eu du mal avec les explications !!! 😖😖😖
    J’ai aussi eu ce problème de taille : impeccable à la taille et trop grand partout ailleurs : j’ai dû reprendre à plusieurs endroits avant d’arriver à quelque chose de correct !!

    Like

    • j’avoue que j’ai quand même dû relire les explications de la braguette plusieurs fois… et puis d’un coup ça a fait clic et c’était l’évidence même! Mais vraiment, sans les dessins, je crois que je n’aurai pas capté…
      Et je pense que c’est un pantalon qui demande vraiment pas mal de modification pour bien tomber, sans doute parce qu’il est prévu pour être si près du corps!

      Liked by 1 person

  3. Salut 🙂
    Je suis ton blog depuis quelques temps, je n’ai pas réagi à ton dernier coup de gueule, mais je trouve que tu as amplement raison. Ceci étant, contrairement à toi je trouve souvent les modèles “plus” de burda très jolis.
    Concernant tes problèmes récurrents, je te conseille sincèrement de te mettre au patronage. Ça peut faire un peu peur, mais sincèrement tu ne le regretteras pas. Ça prend un peu de temps au début, même beaucoup de temps j’imagine si tu étais fâchée avec la géométrie à l’école (ce n’est pas mon cas, j’adorais ça, et la coupe à plat me faire revenir avec délice dans le monde des droites et des perpendiculaires, j’adore ça), mais une fois que tu auras compris le principe, ce sera au contraire un gain de temps. Pour ma part j’utilise très peu de patrons du commerce (à vrai dire, j’en ai cousu trois, les trois étant en jersey, qui pardonnent plus les mauvais ajustements), et je ne m’en porte pas plus mal. Je regarde quand même les patrons, cela me permet d’avoir de l’inspiration, mais quand il s’agit de coudre, je prend ma règle et mon perroquet et roule ma poule. Je suis encore dans la phase où c’est un peu long car je débute à la fois en couture et en coupe à plat, mais je t’assure que le bonheur d’avoir un vêtements qui me va pile poile, surpasse largement le temps passé à dessiner.

    Bref, voilà, c’est une autre piste que tu peux essayer, en commençant par une jupe ou un tee-shirt basiques par exemple, ainsi ça prend moins de temps et tu vois vite le résultat.
    Je ne sais pas si on t’as cité “Cashmerette” ? Je ne fais pas leur taille, mais je suis quelques blogs de couturières qui cousent leurs patrons, et leur sew-along et pas à pas sont super pour ce que j’en ai vu.

    Like

    • déjà: oui, je connais cashmerette, j’en ai plusieurs patrons (et je travaille sur une toile de la chemise Harrison), et je suis fan! Un nouveau patron devrait sortir d’ici peu, j’attends ça avec impatience!
      J’ai un peu peur du patronage j’avoue, car justement, la géométrie n’a jamais été mon fort… même avec une équerre j’ai toujours eu du mal à tracer angles droits et droites parallèles… mais j’imagine que c’est une option à prendre en compte quand même. Je vais d’ailleurs regarder l’article sur ton blog pour les manuels de patronage, ça peut être un bon point de départ!

      Like

    • je verrai ce que ça va donner de reprendre celui ci, mais je pense que si ça ne marche pas, je tenterai le Ginger dont j’ai entendu pas mal de bien… surtout maintenant que je me suis décrispée sur l’aspect technique et que je peux me concentrer sur la manière dont il me va.

      Like

  4. J’ai bien envie de le coudre ce safran mais c’est ce qui me fait peur les ajustements. Je n’ai fait qu’un pantalon pour l’instant et la couture à craqué car mon tissu n’était pas assez élastique. J’hésite donc encore à m’acheter le patron mais un pantalon c’est mon projet de mai de ma garde robe capsule

    Like

  5. Ce qui fait peur dans la couture de pantalon c’est bien la difficulté de faire les ajustements ! Tu es peut-être (comme moi) apparemment cambrée ce qui explique que ça baille à l’arrière. C’est ce qui m’arrive avec TOUS les pantalons et de tout temps, il a fallu rajouter des pinces … En couture j’accentue systématiquement la courbure vers la taille d’un bon centimètre en partant du milieu de la couture dos. et ça va bien. Pour la pose de fermeture éclair j’utilise cela https://www.youtube.com/watch?v=MzR7dwHf_Tg&feature=player_embedded#!. c’est super bien fait.
    A bientot

    Like

  6. bravo à toi d’être allée au bout !
    C’est vrai qu’au bout d’un moment, on a envie de laisser tomber certains projets.
    Et tu as bien raison, il faut que coudre reste un plaisir et ne pas se compliquer la vie tout le temps.

    Like

  7. Pingback: Juin – professionalisme, Fashion Style | ibijau

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s